Investir dans des pièces uniques

Les bijoux vintages sont certes à la mode, mais on trouve de plus en plus de personnes qui souhaitent investir dans de vrais bijoux d’époque. On trouve même de jeunes passionnés qui se sont lancés dans la recherche et la restauration de bijoux anciens pour les revendre ensuite sur Internet, à grand renfort de storytelling.

Il faut dire que ces bijoux authentiques offrent des avantages que les répliques ne proposeront jamais. Ils possèdent, d’abord, une véritable histoire, qui leur confère un charme qu’un made in China n’égalera jamais. De plus, leur valeur historique est aussi un gage de valeur financière. Les pièces d’époque sont généralement chères, car d’une qualité largement supérieure : elles sont réalisées avec des matériaux nobles (argent, or, perles de culture…)  et des pierres précieuses (rubis, émeraudes, diamants, saphirs…).
Leur ancienneté et leur fragilité est aussi source de convoitise, et un bijou ancien, même exposé derrière une vitre, fera toujours plus rêver qu’une multitude de pierres bon marché que l’on pavane dans les rues.

Où acheter des bijoux anciens authentiques ?

Vous rendre chez un antiquaire est traditionnellement la solution la plus usité. Toutefois, selon où vous habitez, le choix sera peut-être assez limité. Vous pouvez aussi écumer les brocantes, ventes aux enchères, salons et expos, une bonne surprise n’étant jamais rares à ces occasions. Mais là encore, il faudra faire face aux contraintes de lieux et de dates.
Internet se présente donc comme une solution intéressante, à condition de vous connecter à des sites sérieux.
Antiquites-Catalogue-300x99Le réseau Antiquités Catalogue, par exemple, existe depuis 35 ans et rassemble plusieurs antiquaires européens de confiance. Ces derniers proposent, sur leur site Internet, plusieurs milliers de références d’antiquités certifiées.
Vous pouvez enfin suivre les ventes aux enchères diffusées en direct sur le web afin d’enchérir sur des pièces qui ont été authentifiées sans avoir à vous déplacer à l’autre bout du pays.

Si vous aimez, partagez...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin