Contrat, pari, règles économiques… le football n’est plus un jeu, mais un secteur industriel a déclaré le président de la Juventus Andrea Agnelli. Inventé par les Anglais, le football est devenu populaire et pratiqué dans le monde au fil des années. Voici les faits qui prouvent que le football est bien plus qu’un sport de nos jours.

Retour sur la création de la Coupe du Monde 

La Coupe du Monde de football a vu le jour en 1930 et l’Uruguay en est sorti vainqueur face à l’Argentine. Les Jeux olympiques ont recalé les footballeurs professionnels dans les années 1910, ce qui a poussé la FIFA à créer la première Coupe du Monde. Depuis, le football allie parfaitement l’unité et la fraternité en rassemblant les supporters au stade ou devant la télé. La fédération atteint même un record en récoltant 4,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires, en 2018. 

Un business avant tout 

La FC Barcelone affiche le record historique d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2019 grâce à la vente de billets, contrats publicitaires, marchandises, etc. Outre les enjeux du fameux transfert des joueurs, les passionnés du ballon rond ne connaissent pas les insolites qui se cachent derrière les contrats. Prenons l’exemple du joueur Uruguayen Luis Suárez avec sa clause surprenante de ne pas mordre les adversaires. De son côté, Samuel Eto’o a profité de 20 millions de livres britanniques à l’année et, entre autres, de trajets en jet privé.

La valeur des footballeurs   

Le cabinet d’audit KPMG a récemment publié une étude qui révèle le footballeur qui dispose de la valeur marchande la plus élevée. Dans le top 3, vous retrouvez Kylian Mbappé avec 189 millions d’euros. La seconde place revient à Erling Haaland qui est estimé à 131 millions d’euros. Harry Kane clôture le podium avec 127 millions d’euros. L’un des footballeurs les plus chers, Cristiano Ronaldo, avait dépassé plus d’un milliard de dollars en revenus. Il mise sur ses contrats de sponsoring, sa popularité sur les réseaux et sa marque de vêtements « CR7 ».

Si vous aimez, partagez...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin