Connaissez-vous l’airsoft ? Cette activité de loisir vous plonge quelque part entre le paintball et la simulation militaire, pour des matchs d’une rare intensité. Généralement pratiqué loin des villes, on trouve certaines équipes qui apprécient d’investir l’environnement urbain pour en faire un terrain de jeu. Mais alors, se tirer dessus à coups de billes en plastiques en ville, ça vaut quoi ? Enquête.

 

Les friches industrielles, un terrain de jeu rêvé pour l’airsoft

De nombreuses villes de France et d’ailleurs affichent encore des traces d’une époque révolue où l’industrie était conquérante. Restent aujourd’hui les carcasses vides de ces bâtiments qui font parfois l’objet de projets artistiques étonnants et attirent même des visiteurs qui y trouvent l’inspiration (comme ici) ou un terrain de jeu.

Car une usine ou un complexe de bureaux peut faire un superbe terrain pour organiser une partie d’airsoft. Pour ceux qui ne connaissent pas, l’airsoft est une activité qui met aux prises deux ou plusieurs équipes qui cherchent à remplir un objectif donné avant que l’adversaire n’y parvienne. Le cœur du jeu oppose donc des individus équipés comme des militaires tant au niveau des tenues que des armes, ou presque. Car les armes à feu sont remplacées par des répliques d’airsoft, fidèles représentations d’armes bien connues propulsant non pas des balles mortelles mais des billes de plastique inoffensives.

Si les motivations des airsofteurs peuvent varier, nombreux sont ceux qui cherchent une certaine forme de réalisme dans leur activité : se grimant comme des véritables groupes armés du monde entier, ils mettent en place des stratégies utilisées dans l’armée pour remporter la partie. Aussi, le choix de l’environnement peut prendre une place prépondérante dans cette quête de réalisme : il est dommage de tout mettre en œuvre pour imiter le réel si c’est pour le faire sur un terrain balisé comme ceux utilisés par le paintball.

Du coup, les explorateurs urbains passionnés d’airsoft ont cette tendance à défricher les friches industrielles installées en périphérie des villes : loin de toute activité humaine, ils peuvent se plonger dans un univers qui peut, au choix, évoquer les ravages d’un conflit ou un monde post-apocalyptique. Et, bon point très important, ils sont sûrs de ne blesser personne avec une balle perdue.

 

L’airsoft en ville, les bases de l’équipement

Forcément, pratiquer l’airsoft en environnement urbain change la donne en matière d’équipement. À commencer, bien entendu, par les répliques qui verront leur pertinence varier selon la disposition du bâtiment. Sur un terrain ouvert avec une vraie verticalité, un sniper airsoft trouvera sa place tandis qu’une enfilade de couloirs sera un terrain de jeu parfait pour les fusils d’assaut et le bon vieux fusil à pompe, parfait pour la courte portée induite par cette disposition. Après, tout dépend de vos préférences.

Par contre, attention à la sécurité : de nombreux accidents peuvent survenir du fait de prises de risques inutiles, d’un équipement de sécurité (casque, genouillère et coudières) pas adapté et surtout, d’un environnement laissé à l’abandon avec tout ce que cela implique comme risques de chutes et de blessures.

 

Et pour finir sur une note sympa, voici une petite vidéo POV filmée lors d’une partie en friche urbaine :

Si vous aimez, partagez...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin