Depuis longtemps, la cuisine asiatique est un incontournable en France et il existe peu de communes en France qui ne possèdent pas un établissement spécialiste en la matière. Dans nos villes, les sushi-shops, buffets chinois et autres restaurants asiatiques continuent donc de fleurir à chaque coin de rue pour contenter les gourmands de plus en plus nombreux. Mais les makis ne sont pas les seuls aliments venus d’Asie qui attirent les foules.

Une grande variété de plats

Thai_green_chicken_curry_and_rotiEn effet, la cuisine asiatique ne s’arrête pas à la Chine et au Japon. Au contraire, nous dégustons de plus en plus des spécialités qui nous viennent d’Asie mais que l’on connaît moins sous cet angle.

Au-delà des sushis, donc, on se lève aussi pour les BubbleTea, une drôle de boisson fraîche agrémentée de perles de tapioca, qui nous vient directement de Taïwan.

Le Tandoori, que l’on retrouve souvent décliné dans les fast-foods, est une recette qui nous vient d’Inde et plus précisément du Pendjab, au Nord du pays. Il désigne des viandes (poulet, agneau) ou poissons cuits dans un tandoor et agrémentés d’épices typiques de la région.

C’est également le cas des currys : certains nous viennent d’Inde (les currys jaunes et riches en lait de coco, notamment), d’autres de Thaïlande (rouges et verts). On trouve également des variantes en Malaisie (aux fruits de mer principalement) et même dans les Antilles, où il prendra généralement le nom de Massala.

Et nous pouvons également évoquer les spécialités kurdes, libanaises ou pakistanaises, qui sont elles aussi 100% asiatiques.

L’Asie à la maison

Ginger_chicken_(3168342551)Mais c’est aussi dans nos maisons que la cuisine asiatique se fait plus présente. Avec l’envie de manger mieux et le grand retour des cuistots du dimanche, booster par les multiples émissions culinaires et les « foodies », ces blogueurs qui mettent l’eau à la bouche.

D’ailleurs, la cuisine asiatique a également cet avantage de mettre en valeur les comptes Instagram, et l’on peut difficilement en dire autant de la cuisine traditionnelle française. Cherchez donc le hashtag #cassoulet et vous comprendrez vite pourquoi…

Ainsi, nous sommes de plus en plus nombreux à préparer nos propres ramens, soupes chinoises, samoussas, woks et rouleaux de printemps, en respectant la tradition à la lettre ou en osant les mariages de saveurs les plus étonnants.

Si vous aimez, partagez...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin