Petit phénomène grandissant en campagne et en périphérie de grandes villes, la poule domestique commence à prendre une place de plus en plus importante dans les foyers français, et s’installe dorénavant en pleine ville, chez des particuliers.

Pourquoi élever des poules en ville ?

Il faut dire que l’élevage de poule en milieu urbain à bien des avantages, des lors que l’on dispose d’un petit jardin ou d’une cour. La poule est un animal relativement docile, plutôt attachante, quoi qu’en pense certains, et elle est bien moins contraignante qu’un chien, qui doit être sorti tous les jours. De plus, la poule pondeuse, comme son nom l’indique, pond des œufs. voilà qui a de quoi séduire les français, toujours à la recherche d’une solution pour faire des économies sur leur panier de courses. C’est aussi une bonne solution pour s’affranchir des productions issues de l’élevage en batterie, qui inquiète de plus en plus les consommateurs. En élevant leur propre poules, il peuvent alors contrôler parfaitement l’origine de ce qu’ils ont dans leurs assiettes.
Cerise sur le gâteau : une poule est une très bonne solution pour réduire vous déchet. C’est simple, elle grignote tout : épluchures, poissons, viandes, restes en tous genres, et même les coquilles de leurs propres œufs ! En plus, elles feront la chasses au insectes et leurs petits déchets personnels seront un très bon fertilisant pour vos plantes. Qui dit mieux ?

Mais ça fait pas trop d’œufs ?

La légende veut qu’une poule ponde tous les jours. En fait, ça ne marche pas tout à fait comme ça. Tout dépend notamment de l’alimentation, de la forme de l’animal, mais aussi de la saisonnalité, de l’âge de la poule et, bien évidement, de sa race. Une poule pond, en moyenne, 150 à 250 fois par an, avec un pic plus important au printemps. De plus un œuf peut se conserver près d’un mois. Vous aurez donc largement le temps de les consommer. Un conseil toutefois : respectez le graphique ci-dessous pour en profiter au maximum.

conservation-oeuf

Source : http://www.arehn.asso.fr/

 

Si vous aimez, partagez...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin