L’exanthème se définit comme une éruption cutanée qui apparait brusquement. Il peut prendre différentes formes et résulte parfois d’une infection ou de l’intolérance à un médicament spécifique. Pour les plus jeunes, cette réaction est d’origine infectieuse ou virale. La cause médicamenteuse est plutôt propre aux adultes.

La manifestation et les causes

L’exanthème se présente sous trois formes : le roséoliforme ou rubéoliforme, le morbilliforme maculo-palpuleux et le scarlatiniforme. Ces manifestations sont respectivement de couleur rose clair, rouge et rouge vif. Les muqueuses ou énanthème peuvent ensuite être atteintes. Les causes sont souvent infectieuses (par des virus ou des bactéries) ou médicamenteuses (provoquant des réactions toxiques). Le Parvovirus B19 constitue une des principales causes pour les jeunes de 5 à 10 ans.

Le traitement et la prévention

L’exanthème se dissipe avec l’infection virale. Ainsi, il n’existe pas de traitement spécifique. Pour déterminer la présence d’infections particulières, les médecins prescrivent souvent un bilan sanguin. Cela permet de détecter la mononucléose, le parvovirus, le SIDA ou les hépatites. Les rougeurs ou les démangeaisons sont traitées avec une crème à la cortisone. En cas de rougeole ou de rubéole, le vaccin ROR s’avère efficace. Pour la cause médicamenteuse, il vaut mieux déterminer la molécule responsable.

Les complications possibles

L’exanthème ne présente guère de complication en soi : ce sont les infections afférentes qui inquiètent. Il s’agit ici des virus ou des bactéries incriminés. En ce qui concerne la cause médicamenteuse, les toxidermies sont bénignes. Les formes les plus graves s’avèrent rares et ont un taux de 0,00001 % à 0,0000001 %. Seuls l’angioedème, le choc anaphylactique et la pustulose exanthématique aigüe généralisée requièrent un traitement d’urgence. Les signes d’appel se présentent sous la forme d’éruption cutanée brutale, d’œdème au visage ou de grosse fièvre.

Si vous aimez, partagez...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin