Bien que l’innovation numérique tend à automatiser les tâches en entreprises, les ressources humaines demeurent des leviers indispensables dans la réalisation des activités. Actuellement, les structures rivalisent de savoir-faire et d’offres pour attirer et dénicher les talents. Et grâce à internet, tout peut se faire en quelques clics, mais il faudra avant tout maîtriser ces méthodes de recrutement modernes avant de pouvoir les exploiter. L’e-sourcing, l’une d’elles, présente des avantages considérables pour les responsables RH qui ont su le mettre en pratique.

Trouver le candidat idéal grâce à une approche innovante

Comme dans de nombreux domaines, les concepts modernes qui révolutionnent aujourd’hui l’univers du recrutement et des RH ont tous des noms anglicisés : Inbound recruiting, cloud-recruitement et bien sûr, e-sourcing. Et si ces appellations confèrent un petit côté tendance à ces nouvelles méthodes, on peut dire qu’elles décrivent parfaitement l’essentiel de chacune de ces approches.

Dans le cas du sourcing en recrutement, la traduction « identification » est assez exacte. Le travail des professionnels consiste, en effet, à chercher, trouver, analyser et trier les profils de manière à en faire ressortir les meilleurs qui répondent réellement aux besoins de la structure. Pour ce faire, les responsables RH vont exploiter tous les supports qu’ils ont à leur disposition.

CVthèques (les bases de données en liens avec les Jobboards), réseaux sociaux, forums, blogs et sites d’entreprise, il faudra approcher les candidats là où ils ont laissé une identité numérique. D’une certaine manière, on pourrait parler de « pistage », mais ce serait un terme un peu simpliste si on observe l’efficacité et la complexité des tâches. Le sourcing est donc une technique assurément moderne utilisant les forces du web pour avancer.

Avoir l’avantage du temps

Avec les anciennes techniques de recherche en recrutement, il était déjà difficile d’avoir les profils pour de simples postes d’agent, la tâche deviendra encore plus chronophage quand on doit pourvoir des postes de cadres ou de dirigeants. En effet, après la publication des offres, on doit attendre les réactions des cibles et recueillir chaque candidature. Ce sera après toutes étapes qu’on pourra analyser et vérifier si les compétences conviennent aux valeurs de l’entreprise.

Si aucune correspondance n’a pas été trouvée, les responsables RH vont devoir tout refaire depuis le début en essayant d’être plus clairs, plus explicites dans leurs descriptions. Qui plus est, il faudra aussi tenir compte de la concurrence. Le sourcing en recrutement règlera le problème puisqu’il permet d’agir d’une manière proactive.

Les professionnels n’auront pas à patienter le temps que les futurs employés viennent à eux puisque c’est eux qui vont les chercher. La technique s’applique même pour les profils passifs ou en poste qui n’attendent que les meilleures opportunités afin de changer d’employeurs et profiter d’un nouveau cadre de vie.

Un bon rapport qualité coût

 Le sourcing en recrutement permet donc d’innover et d’améliorer la qualité des pratiques. Mais souvent les PME et TPE hésitent sur le fait d’adopter une telle méthode pour la simple raison que celle-ci pourrait être onéreuse et alourdir le budget à long terme. Ce qui est assez normal quand on sait qu’il faudra trouver un sourceur, un chasser de têtes qui maîtrise cette technique ou former les chargés RH en interne.

Les professionnels seront aussi amenés à utiliser des outils modernes et d’améliorer leur présence en ligne en créant de nouvelles plateformes par exemple. Cependant, les structures pourront toujours faire appel à un prestataire afin de les accompagner dans cette voie. Actuellement, c’est l’alternative la plus prisée par les entreprises puisqu’elles n’auront pas à se soucier de tous les détails. Les coûts des services sont également plus accessibles et les projets plus rentables à court ou à long terme.

Si vous aimez, partagez...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin