Le rodéo est un sport typiquement américain. Ce loisir, violent, certes, provient des activités des cowboys des ranchs. Actuellement, cette discipline connaît une grande popularité. En le pratiquant, chacun doit avoir de la force, de la persévérance et de la patience. Lors des spectacles, les professionnels s’exposent aux dangers de mort.

L’origine du rodéo

Le rodéo fait partie intégrante de la culture américaine. Toutefois, il importe de rappeler que ce sport a été introduit par des éleveurs en provenance d’Espagne et du Mexique. Le mot tire même sa source du terme « rodear », qui signifie « encercler ». Au tout début, l’objectif était de rassembler les bêtes afin de pouvoir les marquer au fer. La vente ainsi que les soins étaient précédés de cette pratique.

Un peu d’histoire

La légende raconte que le rodéo américain est né vers le milieu du 19e siècle. Cela se passait entre les hommes chargés de la conduite du bétail vers les plaines du Nord. Les activités courantes sont transformées en compétitions entre les différents ranchs. Lors de ces épreuves, les compétiteurs faisaient preuve d’endurance et d’effort physiques. Le rodéo est ainsi devenu un symbole des USA qu’est le cowboy. Ce sera en 1882 que Buffalo Bill ou William F. Cody organisa le tout premier grand concours de rodéo au Nebraska.

Le rodéo actuel

Le rodéo de nos jours connaît un millier de compétitions de niveau professionnel. Outre ce chiffre, les compétitions pour amateurs complètent le lot. Les principales organisations se trouvent au Canada et aux USA, mais se propagent jusqu’en Amérique Latine, voire en Australie. Récemment, l’Europe est également entrée dans la danse. Le Texas, le Wyoming et le Dakota du Sud en font même leur sport officiel. Le Stampede de Calgary au Canada est une compétition de rodéo, considéré comme le plus grand des spectacles en plein air, à l’échelle planétaire.

Si vous aimez, partagez...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin